Review : Les lyonnais

Publié le par Anwtane Criticz

http://www.filmsfix.com/wp-content/uploads/2011/10/Les-Lyonnais-Affiche.jpg

Synopsis (Wikipédia) :

Edmond Vidal, surnommé « Momon », a grandi dans un camp de Gitans. Il en a retenu le sens de la famille, la loyauté et la fierté de ses origines. Il est resté très proche avec Serge Suttel, son ami d’enfance avec qui il a été en prison pour un vol de cerises.

Ils ont ensuite plongé ensemble dans le grand banditisme avant de connaître leurs « heures de gloire » avec le gang des Lyonnais, une bande de braqueurs célèbres au début des années 1970 Mais en 1974, lors d’une arrestation spectaculaire, l’aventure prend fin. Momon, âgé aujourd’hui de 67 ans, essaie d’oublier cette période de sa vie. Il s’est retiré des « affaires » et vit avec son épouse Janou. De son côté, Serge n’a pas changé ses habitudes…

 

 

Ayant adoré 36 quai des Orfèvres d'Olivier Marchal, j'étais assez impatient de voir ce film. Je peux vous dire que je n'ai pas était déçu !

 

Un film qui fait vraiment plaisir à voir, un vrai bon policier comme on en fait que trop rarement de nos jours. Ici point d'action à tout azimut, pas (trop) de fusillades ou s'il y en a, elles sont justifiées par l'histoire, ce n'est pas de l'action pour faire de l'action, ce que je reproche à la majorité des films actuels. Ici tout sert le scénario. L'histoire est d'ailleurs très bonne, intéressante, malgré quelques rebondissements un peu trop téléphonés. C'est un film classique de bandits, c'est pourquoi il est génial, mais il est aussi peut-être trop classique, il y a peu de vrais surprises au final. Il aurait gagné à avoir plus d'originalités.

Le film m'a beaucoup fait penser à l'excellente série Les Beaux Mecs sur France 2. Son point fort était d'alterner entre les années 60-70, la jeunesse du héros, et 2010 où après s'être évadé après une vingtaine d'années de prison, Tony va se venger de ceux qui l'y ont envoyé et ainsi détruit sa vie. On voyait ainsi le fossé qui sépare l'ancienne génération de bandits, celle qui prépare minutieusement ses coups, et l'actuelle, des jeunes de banlieues qui n'anticipent rien, qui ne vive que dans l'immédiat, qui après une nuit blanche vont braquer un PMU avec une voiture au réservoir vide.

http://i40.servimg.com/u/f40/11/80/00/95/equipe10.jpg

Ici Les Lyonnais effectue cette même mise en parallèle, avec Momon pour qui le code d'honneur est plus important que tout, qui ne tue que lorsque cela est nécessaire, et les jeunes actuelles qui tirent à vue (ou braque des Picard à coup de kalachnikov dans la réalité mais c'est une autre histoire). Olivier Marchal a bien entendu une "préférence" pour la première et cela se ressent, mais comme moi aussi ça ne m'a pas dérangé.

 

Les dialogues sont plutôt bien travaillés ("-T'as un message à faire passer -Pourquoi t'es facteur ?"), très réaliste (je n'ai jamais entendu autant de fois "il va me la mettre" et autres variantes, en aussi peu de temps). C'est grossier mais ça fait vrai, ça participe à l'immersion. C'est grossier mais jamais trop, juste ce qu'il faut. C'est grossier mais pas violent. Il y a des scènes qui peuvent surprendre, elles sont brusques, on ne s'y attendais pas ; mais il n'y aura véritablement que 2-3 passages choquants (un tailladage de veine pour moi, yeurk). Mais le film n'est pas trop sanglant, c'est principalement pour montrer que l'on a affaire à des vrais voyous, quand même !

En parlant de voyous, les acteurs sont tous excellents, Gérard Lanvin en tête évidemment. Il respire le côté de vieux baroudeur, l'homme qui a tout connu de la vie. L'acteur qui interprète son personnage dans sa jeunesse (Dimitri Storoge : une des têtes d'affiche des Beaux Mecs, coïncidence ?) est lui aussi assez doué, jeune et insouciant. Mais c'est justement dans ce passage de relais qu'intervient mon plus gros reproche : ils ne se ressemblent pas du tout ! Ils sont supposés être la même personne, avec des années d'intervalles certes, mais ils n'ont rien en commun (si ce n'est un grain de beauté au coin de la bouche, super idée...).

http://i40.servimg.com/u/f40/11/80/00/95/veryyo10.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/11/80/00/95/dimsto10.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/11/80/00/95/les-ly10.jpg

Rien qu'au niveau de la couleur de la peau quand on compare avec Momon de l'école primaire ça ne va pas !

Heureusement qu'il y avait tout ces flash-backs au début, sinon je n'aurai jamais compris qui était qui. Encore pour certains ça va, les acteurs se ressemblent, autant pour le héros, absolument pas. Je refais un parallèle avec Les Beaux Mecs, mais au moins ici on passait de ça à ça. Le résultat était vraiment au rendez-vous.

http://www.cinemovies.fr/images/data/photoserie/1431/stvp1556678202.jpg http://images.allocine.fr/rx_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/35/63/14/19703991.jpg 

 

L'image est très léché. Que ce soit le ton spécifique lors des flash-backs qui renforce le côté kitsch, les gros plans sur Gérard Lanvin, la présentation des acteurs au début, la photographie est très jolie. L'histoire est intéressante, même si elle prend son temps avant de se mettre réellement en marche. Passé le début, un peu longuet à mon avis, le rythme s'accélère et alors enfin on rentre dans le film.

C'est beau, c'est intéressant, c'est bien joué, c'est un film de gangster classique, peut-être un peu trop, mais ce sont dans les meilleurs pots qu'on fait les meilleurs films. Alors on se laisse porter et on profite.

 

Au final, Les Lyonnais c'est :

5 points C'est dans les vieux po(lar)ts qu'on fait les meilleurs films  

2 points car j'ai sursauté à deux reprises (donc de l'inattendu !)

 3 points pour des acteurs très doués

3 points pour le fan de braquage que je suis (au cinéma)

3 points pour cette belle critique de la criminalité actuelle 

Anwtane's blog approbation :     16/20

 

Publié dans Critique film

Commenter cet article