"A Very Supernatural Christmas"

Publié le par Anwtane Criticz

 

Bonne année à tous !

 

Et joyeux noël également. Mince, que de retard... Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu poster ici. J'ai pourtant était voir un excellent film (en non moins excellente compagnie), Le Chat Potté ; hélas, la flemme aidant, je n'ai pas posté de critique. Voyez, je ne savais que dire ; c'est un dessin animé vraiment terrifique, drôle, inventif, moins lassant que les derniers Shrek, hilarant, plein d'aventure, merveilleusement bien réalisé, très bien doublé, à mourir de rire. Mais voilà, tout est dit. Pourquoi s'embêter à développer plus ? Je n'aurai qu'une chose à dire en fait : foncez aller le voir !

 

Néanmoins, séchez vos larmes mes amis, je ne suis pas venu sans rien non plus. J'ai dans ma poche des bonbons une incroyable histoire que j'aimerai partager avec vous ; une expérience qui n'arrive que peu souvent dans une vie. Heureusement ? Peut-être. Toujours est-il que je me souviendrai longtemps de cette veille de noël 2011.

 

Nous sommes donc le 24 décembre. Jour de mon anniversaire, c'est une tradition dans notre famille que de se réunir tous à ce moment là et de déguster un délicieux repas et de s'échanger nos cadeaux. Mes parents, mes frères, leur moitié, leurs enfants et moi, sommes tous dans le salon lumineux à déguster l'apéritif fait maison, la pièce littéralement cernés par les petits tas de cadeaux, un pour chaque convive. Le mien est le plus gros évidemment. Chacun reçoit au fur et à mesure son petit tas et commence à déballer. Livres, bandes dessinées, chaussons, chocolats et un disque.

http://i40.servimg.com/u/f40/11/80/00/95/dsc02710.jpg

Un cadeau de mon frère, un CD quelque peu spécial puisqu'il s'agit d'une compilation maison de chansons de mon année de naissance, 1991. Maintenant, pour ceux qui me connaissent un peu et sont doués en mathématiques, vous pensez certainement qu'ayant eu 21 ans en 2011, je devrais être né en 1990. Et vous avez raison. Après un étrange calcul, dont je vous épargne les détails, mon frère a calculé que j'étais né en 1991. Nous en rîmes énormément. Ce qui est d'ailleurs vraiment comique, c'est que je me souviendrai certainement plus de ce cadeau maintenant que s'il n'y avait eu aucune erreur.

Beaucoup de chansons rocks, principalement de Guns N' Roses, Nirvana, Codeine, Sebadoh et Dinosaure Jr.

Nous décidons de monter le volume de la chaîne et de passer le premier air du disque, Gimme Indie Rock de Sebadoh. Nous sommes tout de suite dans l'ambiance déjantée de l'époque, où l'on alterne entre phase puissante et plus calme. Petite précision, je ne connais rien en musique, je fais de mon mieux pour les commentaires. Puis vient le second morceau,  Smells Like Teen Spirit de Nirvana, ou de Kurt Cobain plus précisément.

Magnifique, nous augmentons encore le son.

 

Les trentenaires ressassent la bonne vieille époque, nous imitons la guitare avec notre jambe, nous secouons la tête en rythme, nous sommes pris d'une véritable frénésie. Le morceau avance vers la fin, Kurt Cobain entame son Yeah a denial ! A denial ! A denial ! qu'il répéte neuf fois, et tandis que la musique s'estompe, que les notes se taisent, la lumière saute et nous entendons un bruit lourd et assourdissant. Après le sursaut de rigueur, je baisse le son de la piste suivante et ramasse une assiette de décoration (remplie de "pommes" dorées) qui vient de tomber. Elle était positionnée près de la chaîne : le volume proche du maximum aurait engendré des vibrations l'ayant déplacé petit à petit jusqu'à sa chute éventuelle. C'est un fait. Pile à la fin du morceau, chanté par Kurt Cobain. Une chanson intitulé Spirit. Pile au moment où la chanson s'achève. À l'instant précis où la lumière a sauté et l'ampoule grillé.

Oui, une coïncidence sans doute.

 

Mais nous nous regardons tous alors dans le blanc des yeux et nous savons. Nous savons que nous venons d'assister à un évènement inexplicable que toutes les coïncidences et heureux hasards au monde ne saurons jamais illustrer ou mettre en lumière. Nous regardons religieusement la chaîne hifi tandis que Gravel Bad de Codeine continue de tourner, doucement, le volume au minimum. Nous commençons à en plaisanter, mais je sais qu'au fond nous savons.

 

Et vous aussi, maintenant.

Publié dans Ma vie

Commenter cet article

AS 12/02/2012 13:04


j'aurai été traumat' moi je crois >_<

yougo 21/01/2012 20:02


 Kurt est mort bien trop mystérieusement pour que cette histoire ne puisse pas me séduire aussi :)